L'enseignement de l'ostéopathie en France

La première école d’ostéopathie est créée en France en 1950 par Paul Geny, kinésithérapeute, aidé par Thomas Dummer, ostéopathe anglais: l’Ecole Française d’Ostéopathie. Celle ci est réservée aux titulaires d’un diplôme médical ou para-médical, qui accèdent aux études par alternance. Les cours ont alors lieu au sein même de l’école de kinésithérapie dirigée par Paul Geny. Mais très vite devant les difficultés que présentent le mélange kinésithérapie et ostéopathie, il sépare les deux activités en 1960. Le décret du 4 juillet 1960, ainsi que les nombreux procès pour exercice illégal de la médecine décident Paul Gény à transférer son école en Angleterre en décembre 1965. L’EFO qui comprenait alors 16 étudiants s’établit donc provisoirement en Angleterre dans les locaux de la BCNO, British College of Naturopathy and Osteopathy à Londres. 

 

En 1971 l’ EFO fusionne avec l’Institut Ostéopathique de Techniques Appliquées, dirigé par John Wernam et se fixe à Maidstone pour devenir l’Ecole Européenne d’Ostéopathie (E.E.O.). Cette dernière est ouverte aux kinésithérapeutes français qui  peuvent se former à l’ostéopathie à temps partiel.

 

A partir des années 1990  la formation initiale post-bac s’est structurée, et est devenue progressivement le modèle standard de formation de la profession. 

 

Actuellement, il existe plusieurs façons de devenir ostéopathe :

4.1 Pour les médecins : diplôme inter-universitaire : 

En 1982, à l’initiative du Professeur Pierre Cornillot, fut créé le premier Institut Universitaire de Médecine Naturelle à la faculté de Bobigny, puis l’École Française d’Ostéopathie par Mainguy et Toffaloni deux médecins anciens kinésithérapeutes ostéopathes, ainsi que le Dr Abhessera, médecin naturopathe et ostéopathe. L’université accueillit parmi ses professeurs des non médicaux formés en Angleterre.

Actuellement en France, la formation à l’ostéopathie n’est validée et reconnue par l’Ordre des Médecins que par un seul diplôme, le Diplôme Inter-Universitaire de Médecine Manuelle Ostéopathique (D.I.U.) créé en 1996. C’est un cursus effectué en deux ans après les études médicales, une quinzaine de week-end en tout. Cet enseignement est délivré par quatorze universités. N’est abordée que la sphère musculo squelettique, les sphères crânienne et viscérales sont réservées à des enseignements post-universitaires et de formation continue. 

Les médecins peuvent également apprendre l’ostéopathie à l’Ecole Française d’ostéopathie, dont le programme est plus traditionnel et se déroule sur trois ans à la Faculté Saint Antoine – Pitié Salpêtrière.

 

 

4.2. Après le bac, en formation initiale à temps plein

     Au début des années 80, certains collèges d’ostéopathie mettent en place un programme d’enseignement, appelé temps plein, spécialement adapté pour accueillir des bacheliers (Marc Bozzetto avec le Collège ATMAN est le premier en France à instaurer ce type d’enseignement.) 

 

En 2013 on dénombre 74 écoles d’ostéopathie. 

 

La réforme de la formation d’ostéopathe adoptée en 2014 a imposé aux écoles un agrément ; sur 37 qui ont déposé une demande, 24 l’ont obtenu en 2015 et 8 l’ont récupéré en 2016. Pour l’obtenir les écoles doivent justifier d’un quasi-doublement du nombre d’heures d’enseignement, soit un parcours en cinq ans de 4 860 heures (contre 2260 auparavant). Elle prévoit aussi une formation pratique clinique renforcée. Chaque étudiant doit avoir effectué au minimum 150 consultations complètes et validées par un ostéopathe professionnel. Les écoles doivent disposer d’un formateur en équivalent temps plein pour 25 étudiants, et publier une enquête sur l’insertion professionnelle de leurs diplômés 18 mois et 36 mois après leur sortie.

Les frais de scolarité s’élèvent autour de 8000 euros par an.

Les établissements agréés (liste publiée au Journal Officiel du 9 juillet 2015) :

  • Collège ostéopathique Sutherland de Strasbourg

  • ITO - Bordeaux

  • Institut d'ostéopathie de Rennes (IOR)

  • Institut supérieur d'ostéopathie Paris

  • CETOHM-FI (ISOP)

  • Collège ostéopathique européen (COE)

  • École supérieure d'ostéopathie (ESO SUPOSTEO)

  • École d'ostéopathie de Paris (EO Paris)

  • Conservatoire supérieur d'ostéopathie Paris (CSO)

  • Centre européen d'enseignement supérieur de l'ostéopathie Paris (CEESO Paris)

  • Institut Dauphine d'ostéopathie (IDO)

  • Institut supérieur d'ostéopathie du Grand Montpellier (ISOGM - IFBO)

  • Institut supérieur d'ostéopathie (InSO Lille)

  • Institut de formation en ostéopathie du Grand Avignon (IFO-GA)

  • Collège ostéopathique de Provence Aix-Marseille

  • Institut des hautes études ostéopathiques

  • IDHEO Nantes - Institut toulousain d'ostéopathie (ITO)

  • Conservatoire supérieur ostéopathique Toulouse (CSO-Toulouse)

  • Centre international d'ostéopathie (CIDO)

  • Centre européen d'enseignement supérieur de l'ostéopathie Lyon (CEESO Lyon)

  • Institut supérieur d'ostéopathie Lyon (ISOSTEO Lyon)

 

Les huit établissements qui ont récupéré leur agrément en 2016 (Journal Officiel du 10 mars 2016)

  • Centre d'ostéopathie ATMAN de Valbonne-Sophia Antipolis 

  • Andrew Taylor Still Academy, à Limonest 

  • Collège ostéopathique du Pays basque, à Biarritz 

  • Ecole Danhier d'ostéopathie, à Saint-Ouen 

  • Institut de formation supérieure en ostéopathie de Vichy 

  • Institut d'ostéopathie de Bordeaux 

  • École européenne d'ostéopathie du campus privé d'Alsace, à Strasbourg 

  • Ostéobio, à Cachan 

 

4.3 Pour les professionnels de santé, à temps partiel : 

Ces formations s’adressent aux médecins, kinésithérapeutes, infirmiers, sages-femmes, podologues. L’arrêté du 12 décembre 2014 prévoit des dispenses pour les professionnels de santé :

« Des dispenses de suivi et de validation d’une partie des unités d’enseignement de la formation en ostéopathie définie dans l’arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie sont accordées de droit aux personnes titulaires d’un diplôme d’Etat de docteur en médecine, de sage-femme, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et d’infirmier ainsi qu’aux personnes ayant validé une première année scientifique dans le domaine de la biologie ou de la médecine ou le premier cycle des études médicales dans les conditions prévues aux articles 4 à 10.
D’autres dispenses d’enseignements théoriques peuvent être accordées par le directeur de l’établissement de formation en ostéopathie, en fonction de la formation suivie antérieurement et de leur expérience professionnelle. »

Ainsi par exemple, 1892 heures sont nécessaires aux masseurs-kinésithérapeutes,

1937 heures aux sages-femmes,  2373 heures aux infirmiers  et 2338 heures aux pédicures podologues pour obtenir le titre d’ostéopathe.

Ils doivent également effectuer 150 consultations complètes et validées dans le cadre de leurs études.

 Les médecins doivent quant à eux effectuer  764 heures de formation.    .

 

Cinq écoles agréées sont réservées aux professionnels de santé : 

  • L’IFSO Rennes, 

  • L’ EFOM Boris Dolto,

  • Le CETOHM, 

  • L’IFSO Vichy

  • L’IFSO Paris

 

Il existe aussi des écoles mixtes (temps plein et temps partiel): 

  • FOTP Biarritz,

  • CSO Paris et Toulouse,

  • ISOGM-IFBO, 

  • Holistea (COE), 

  • IOPS-Eurosteo, 

  • EGSO Paris.

 

Malheureusement, la réforme de 2014 a amené plusieurs écoles à fermer leurs portes aux professionnels de santé.